Accueil > Expériences de classe > en Guyane > Collège Contout (2002) > productions > recueil des élèves visite au village amérindien > l’abattis palikur de Macouria

l’abattis palikur de Macouria

Pour préparer un abattis il faut couper les petits arbres et les grands, puis il faut les brûler. Ensuite ils peuvent planter. Il faut un an pour préparer l’abattis avant la première récolte

Dans l’abattis ils cultivent le manioc, la dachine et l’igname qui sont les racines d’un légume, les piments et les concombres piquants, les fruits comme la maracudja et l’ananas.

Ils travaillent 3 ou 4 h à l’abattis. Ils commencent à 6h du matin. Il y a des dates précises pour planter, quelques jours avant ou après la pleine lune.
Monsieur Batista nous a dit qu’il a appris à cultiver à l’âge de 10 ans, qu’il allait avec son père qui lui a appris tout le savoir pour faire un abattis . Les Palikur apprennent à leurs enfants à cultiver.
La superficie des abattis est environ de 16000 m2 soit la superficie du collège .
Un abattis dure 2 ou 3 ans parce que la terre n’est plus fertile au bout de ce temps.

L’abattis de M. Batista est entouré de pripri ou marais où on peut voir de petits caïmans


Nous traversons une zone de l’abattis où sont plantés des bananiers


Nous regardons un plant d’igname