Accueil > Expériences de classe > en Guyane > Collège Contout (2002) > Makawem

Makawem

Il était une fois un jeune chasseur qui s’appelait Lipson . Un jour Lipson alla chasser. Sur son chemin il vit un cochon bois . Lorsqu’il allait tirer , la bête s’enfuit ; il allait à sa poursuite quand il vit trois grands corbeaux qui étaient en train de manger et il vit un autre corbeau qui avait deux têtes. Alors il se souvint que le chamane du village lui avait dit qu’un corbeau à deux têtes s’appelait Makawem, et que s’il le voyait, il fallait le tuer car s’il prenait l’une de ses têtes et qu’il la mangeait il aurait de la force, du courage et il pourrait voir tout ce qu’il aimait voir .
Alors Lipson prit son arc et il tua le corbeau à deux têtes .Puis trois corbeaux arrivèrent et dirent :
« Pourquoi as tu tué notre beau frère ? Il avait le pouvoir de faire des choses impossibles que ni toi ni moi ne pouvons faire . On ne peut pas rentrer chez nous s’il est mort . Nous aussi on mourra » . Lipson dit : : « Ce n’est pas de ma faute ». Les trois beaux frères ont dit : : « Tu dois prendre la place de Makawem si non nous trois nous mourrons tu dois nous aider »
Ils coupèrent les têtes de Makawem et la mirent à la place de la tête de Lipson . Et Lipson était devenu un Makawem .Mais il était différent du vrai Makawem et une de ses trois femmes ne voulut pas le reconnaître. JOSILEIDE

Il était nommé Lipson, un très grand chasseur, le jaguar était son rival. Un jour il était allé chasser mais il ne connaissait pas ce qu’il allait chasser. Par hasard il vit une drôle de bête à deux têtes. Alors il prit son arc et sa flèche. Mais par malheur il marcha sur une branche sèche et l’oiseau à deux têtes s’envola.
Le lendemain matin il alla encore chasser. L’oiseau à deux têtes était revenu au même endroit ; il était venu avec ses beaux frères , il en avait trois. Mais ils ne se doutaient pas qu’un grand chasseur était dans les parages.
Le chasseur s’approchait de lui de temps en temps. Sa flèche et son arc étaient déjà prêts alors il tira et tua le corbeau à deux têtes.
Quand il allait le ramasser , les trois beaux frères du corbeau, prirent peur et dirent au chasseur : « Tu as tué notre beau frère »
JERRY

LE CONTE DE MAKAWEM
Réécrit par François (609)

Il y avait un jour un homme qui était un très grand chasseur. Un jour qu’avec son arc et ses flèches il était allé faire la chasse, il leva sa tête et , droit devant lui, en ouvrant grand les yeux il vit un corbeau à deux têtes. Il comptait le tuer parce qu’un corbeau à deux têtes est un être prodigieux et que les cerveaux de ce type d’être portent chance.

L
ipson alla voir sa belle-mère avec sa femme, quand il arriva ,sa belle-mère lui dit :
« Je te donne une dernière épreuve ,je veux que tu me fasses un éventail avec un dessin particulier, à toi de trouver tout seul ! »
Lipson alla dans un coin, s’assit et se mit au travail.
Quand il eut terminé le premier éventail il alla voir sa belle-mère, et sa belle-mère lui dit : « Ce n’est pas ça ». Lipson, désespéra ; il s’assit et il commença à pleurer. Lipson entendit alors une voix : il chercha d’où cette voie provenait. Soudain il vit un petit lézard qu’on appelle Wagaigui. Le lézard lui dit : « Pourquoi pleures-tu mon ami ? »
Alors Lipson raconta sa vie et comment il avait fait pour arriver jusque là. Le lézard lui dit : « Je vais t’aider mais retiens bien ce que je vais faire car je ne le ferai qu’une seule fois. »
Alors le lézard alla près de la belle-mère de Lipson, et alla sous la jupe qu’il souleva. Soudain Lipson eut un flash et il vit l’avague de sa belle-mère c’est à dire ses parties intimes. Il comprit ce qu’il devait faire et réussit le dessin demandé. Il alla voir sa belle-mère, et dit :« Voilà j’ai fini » Quand la belle-mère vit le dessin elle sursauta et dit : « Voilà la preuve que c’est bien ton mari alors ne reviens plus nous embêter ton père et moi car moi je dis que c’est ton mari ; lui seul peut savoir à quoi je pense »
Patrick