Accueil > Expériences de classe > Avranches > Conter et faire conter > 2013 - 2014 bilan APC CE1 école du bout de la mer

2013 - 2014 bilan APC CE1 école du bout de la mer

témoignage de l’enseignante Florence : APC pour les CE1 avec la collaboration de Nicole Launey

Présentation :

Durant la période 3 ( de janvier à mars ), Nicole Launey est venue travailler avec les élèves de CE1 de l’école du Bout de la Mer ( St Jean le Thomas ). C’était la poursuite d’un travail commencé en CP. L’ objectif était que chaque élève, à la fin des séances, soit capable de raconter un conte devant un public restreint .

L’enjeu :

Permettre à tous les élèves de maîtriser la compétence 1 de la maîtrise de la langue : S’exprimer clairement à l’oral en utilisant un vocabulaire approprié.

Et à long terme : Utiliser ses connaissances pour mieux écrire un texte court.

Mise en œuvre :

Enrichissement du capital « contes » par Nicole Launey.
S’ entraîner à conter devant un groupe restreint.

En repartant des contes de l’année passée, les élèves devaient s’entraîner à conter à leur tour. Ils devaient choisir un conte qui leur plaisait.
Retrouver collectivement la structure narrative, la chronologie et retravailler l’enrichissement du vocabulaire.

Premiers constats :

Aspects positifs :
+ Les élèves se rappelaient de nombreux titres de contes racontés l’année passée.

  • le petit paon (5 élèves)
  • le bœuf, la hyène et l’éléphant ( 2)
  • l’oiseau d’or ( 7)
  • le lièvre et la tortue ( 5)
  • les trois plumes ( 6)
  • la grosse faim de petit bonhomme.(1)
  • l’indien et les bisons(1)
  • l’araignée et la bille (7)
  • le tigre, le singe et l’homme. (1)

+ Collectivement, les élèves pouvaient retrouver la structure d’ un conte.
+ Spontanément ils utilisaient le passé simple et l’imparfait même s’il y avait des erreurs de passé simple.
+ Des élèves ordinairement en difficulté dans la classe se trouvaient à l’aise à l’oral et très volontaires pour conter devant les autres. Ils arrivaient à formuler des phrases complètes et cohérentes.

Aspects négatifs  :
- Les élèves avaient tendance à oublier d’enrichir le vocabulaire ou à donner plus de détails pour donner vie au conte.
- Oubli de certains moments clé du conte permettant de mieux comprendre l’enchaînement des événements.

Déroulement des séances :

Un nouveau conte offert par Nicole Launey.
Choisir un conte qu’on apprécie le plus et s’entraîner à le conter, d’abord à plusieurs puis seul pour les contes courts.
Se réapproprier le conte en utilisant son propre vocabulaire.

Le travail collectif a permis de travailler sur l’enrichissement du vocabulaire.

Lors des premières séances, on n’a pas insisté sur les erreurs de passé simple. C’est venu quand les élèves se sont entraînés pour le conte a raconté devant les CE2 ou les CM. 

Il a fallu travailler sur la prestation : parler assez fort, se tenir correctement.

Bilan :

8 élèves sur 9 ont réussi à conter devant un groupe. 2 CE1 ont conté devant la classe des CM1-CM2. ( Conter pour leur grand frère était la principale motivation) 6 autres ont conté devant leurs camarades de classe de CE2.
Une seule élève n’a pas osé conter seule devant les autres alors qu’elle était participante lors des séances précédentes.
Un élève qui n’avait pas participé à toutes les séances a bien voulu conter devant ses camarades de CE2. Lui d’ordinaire si timide et parlant très bas a conté avec une grande facilité en se faisant entendre de son public tout ouï.
Deux autres élèves en difficulté à l’écrit ont réussi à s’exprimer clairement sans trop se tromper sur le passé simple et en faisant des phrases cohérentes.

Les autres élèves ont surmonté leur stress pour conter. Tout le monde était content d’avoir réussi à conter devant les camarades. Les camarades ont écouté sagement car intéressés par les contes. Tous ont été applaudis.

Pendant tout ce cycle , la motivation, la participation et l’entraide (correction mutuelle, apport de vocabulaire, aide au passé simple) sans critique ni moquerie a permis à tous d’ aboutir à ce résultat. (Une bonne réappropriation du conte choisi par les élèves)

Une élève en difficulté à l’écrit a réussi à écrire en classe (texte dicté à l’adulte) un petit texte « à la manière de Nicole » avec l’aide d’une camarade pour le vocabulaire approprié.

Les élèves ont été motivés pour continuer leur découverte des contes à travers la lecture ( ou lecture + Cd) pendant les vacances et n’ont pas hésité à venir présenter leur conte préféré ou à commencer à raconter l’histoire devant la classe au retour des vacances.

Prolongement :

Écriture du conte qu’ils connaissent bien afin de réaliser un album souvenir des contes de Nicole.
Florence Guillemot
CE1/CE2