Accueil > Expériences de classe > à Avranches > Conter et faire conter > 2013 - 2014 Bilan des activités pédagogiques « conter et faire conter (...)

2013 - 2014 Bilan des activités pédagogiques « conter et faire conter »

Dans 4 écoles primaires et maternelles de la circonscription d’Avranches

1-RPI Dragey /Ronthon

Les enfants de maternelle entendent des contes depuis deux ans à raison d’une intervention de 20mn /30mn dans les 3 classes de PS/MS GS /CP-CE1
Ils ont entendu plus de 30 contes dits par Nicole Launey (intervenante des Amis de la Bibliothèque de ST Jean le Thomas)

9 élèves de CE1 qui étaient en CP en 2012/2013 ont bénéficié de 6 séances d’APC dans leur classe de CE1/CE2 avec leur enseignante Florence et moi-même en janvier février : ils sont allés dire des contes de leur choix devant leurs camarades plus âgés. La proposition de conter ne leur a été faite qu’à la fin des ateliers. Devant les résultats positifs Florence a depuis intégré un moment de contes dans la classe et s’est mise elle aussi à conter. Tous les élèves participent et recherchent des contes. Ils ont aussi réécrit leur version orale du conte qu’ils avaient dit et ce passage à l’écrit proposé aux élèves a prolongé le plaisir de dire.

Les contes dits par les élèves : les trois plumes ; la grosse faim de Petit Bonhomme, les flèches magiques ; l’araignée et la bille, le petit, paon
Les progrès individuels et collectifs sont notés par Florence dans son bilan ci-joint et elle a intégré ce projet dans sa pratique.

Classe de MS/GS  : L’enseignante Corine a fait le lien entre les contes entendus et l’atelier théâtre offert cette année avec une comédienne professionnelle. Elle a laissé les enfants choisir les contes qu’ils voulaient raconter et le spectacle a reposé sur trois de ces contes mais elle a enregistré les élèves volontaires et trois enregistrements sont disponibles ici.

En CP le projet est toujours en cours .

2-Ecole de Ducey

Une classe participante au départ et 4 à l’arrivée !
CP de Dominique Poudret  : les élèves entendent des contes depuis 2012-2013 : La conteuse Isabelle Rousselot était intervenue dans sa classe pour 7 séances et a créé chez les élèves une présence du conte encore réelle trois ans après. Dominique raconte lui-même et je suis intervenue depuis deux ans avec une trentaine de contes. Dès la première séance des enfants ont conté notamment cette année : Camille a raconté à la perfection la grosse faim de petit Bonhomme qu’elle a entendu en Moyenne section.
Cette classe a des problèmes de concentration et s’ils arrivent à se concentrer sur l’écoute de conte pendant 30 mn à la fin de l’écoute ils s’éparpillent et arrivent difficilement à écouter leurs camarades qui veulent raconter à leur tour pourtant ils sont assis en rond dans le coin lecture.
Une activité conte leur a été proposée par groupes de 8/9 avec trois adultes : deux enseignants et moi-même à la même heure. Le but leur a été donné au départ : aller conter à leur tour en maternelle. Mon groupe a eu le choix entre cette activité et choisir un livre en bibliothèque. Certains n’ont pas voulu raconter mais ont demandé à réécouter un conte de leur choix ce qui me semble excellent !
La rencontre avec les maternelles a eu lieu le lundi 2 juin dans 3 classes : dans chaque classe 4 élèves de CP ont pu conter : la toute petite bonne femme, l’araignée et la bille, le petit paon , la balle d’or .Une autre occasion sera proposée pour conter en CP à celles et ceux qui n’ont pas participé.

Classe de CE1/CE2 de Benédicte :
Les élèves qui m’ont entendue l’an passé sont venus me chercher dans la cour et j’ai pu intervenir dans la classe 4 fois ; les élèves ont entre autre raconté les trois plumes qu’ils avaient entendu un an avant
L’enseignante a été très intéressée par la démarche et a orienté son activité lecture sur le conte librement choisi par les élèves et présenté ensuite oralement.

Classe de CE2/CMI de Catherine :
là aussi les enfants sont venus me chercher et Catherine leur a ensuite lu des contes qu’ils ont repris dans un petit spectacle de théatre présenté devant les autres classes ( narration découpée du conte de la poule et du haricot). Elle est très intéressée par la démarche qui plait beaucoup aux élèves et beaucoup disent des contes.( tigre ,singe et homme, la foire aux queues, le ciel va tomber, etc…)

Classe de CM1 de Tania
Cette classe regroupe des élèves qui ont entendu des contes en CP avec la conteuse Isabelle Rousselot et ils ont demandé à leur maitresse de me faire venir au mois de mars. Les élèves ont eu un plaisir extrême à me raconter les contes entendus 3 ans avant : comme le grain de riz ; la grosse carotte, la grosse pomme . Comme tous voulaient le dire nous les avons séparés en deux groupes où chacun a pu raconter à sa façon et en s’aidant mutuellement le même conte 6 fois !
Les élèves ont mené une réflexion collective sur ce qui pouvait être changé et ce qui ne le pouvait pas, découvrant ce qu’est la structure du conte, son ossature. Tania se dit prête à raconter à son tour et à intégrer cette pratique sous forme ritualisée à la fin des cours pour un quart d’heure plusieurs fois par semaine pour permettre à tous de raconter.
Un travail collectif de ces 4 enseignants et de la bibliothécaire va se mettre en place

3-école de ST James :

Les enseignants des 8 classes ont participé au projet après avoir vu le film du Cnrs Au pays du conte lors de la formation de la circonscription en novembre 2013. Ils ont conté eux-mêmes en se passant les classes car ils sont habitués à travailler collectivement. Je suis venue à leur demande raconter toute une journée dans les 8 casses et j’ai été frappée par la qualité d’écoute des 60 enfants réunis pour une heure.
Les enseignants disent avoir eu du mal au début à se libérer du livre et ont utilisé les contes fournis lors de la formation

Ils ne sont pas encore arrivés à faire conter les élèves mais l’expérience a modifié le climat de l’école et ils vont réfléchir à comment continuer

4-école "1 2 3 soleil" de Saint Jean des Champs

A la suite du stage de début d’année deux enseignantes de CP /CE1 ont raconté deux contes, 2 ou 3 fois, aux élèves en grand groupe : le petit bonhomme des Bois, le ciel va tomber, le petit coq qui s’étrangle ;la deuxième ou troisième fois la parole a été donnée aux élèves pour qu’ils racontent à leur tour , sans obligation.
Puis, dans une seconde période, 5 séances ont été organisées par groupe de 8 enfants et ils ont raconté un des contes choisi par eux. Ils sont allés le raconter devant une autre classe avec théâtralisation. Les élèves ont eu le choix entre la théatralisation et la réécriture.
Ils ont tous éprouvé un grand plaisir et dans les deux cas ont tous participé sans que ce ne soit jamais du par cœur
Le bilan est très positif : les enfants introvertis ont participé souvent pour la première fois.
Les enseignantes ont observé que conter est différent de lire à haute voix : les enfants sont surpris. Tous ont eu beaucoup de plaisir
Il reste à étoffer l’offre de contes
Le projet devrait être reconduit à la rentrée

Conclusion

Dans toutes les écoles l’objectif de la concentration et de l’écoute a été atteint par le biais du plaisir. Chaque école a un vécu différent !
Nicole Launey - Juin 2014